Des zombies dans la Bible

ZombieAvouons-le sans ambages, nous avons été tout de suite séduits par ce titre terriblement accrocheur Zombies, licornes, cannibales... : les récits insolites de la Bible par Sébastien Doane, un bibliste québécois bien connu, et nous avons immédiatement commandé son livre. Las ! L'Océan Atlantique a semblé tout à coup se muer en une barrière infranchissable pour ce qui est de la commande de livres publiés au Québec. Après avoir remué ciel et terre, nous avons finalement pu mettre la main dessus - ne boudons pas notre plaisir : il semblerait que nous soyons la seule bibliothèque à le détenir de ce côté-ci de l'Atlantique ! - et ce livre est dès à présent à votre disposition au CIDOC.

Mais de quoi s'agit-il au fond ? C'est simplement un livre plaisant qui met en évidence 30 passages bibliques contenant des éléments insolites (18 dans l'Ancien Testament, 12 dans le Nouveau), certains d'entre eux étant largement méconnus. Ainsi, saviez-vous qu'un passage biblique semble indiquer que Goliath aurait été tué, non pas par David, mais par un autre Israélite (Elhanân) ? Ou qu'un prophète sourcilleux, Élisée, n'avait pas supporté que des enfants rissent de sa calvitie et avait malheureusement surréagi en envoyant des ourses les dévorer ?

Et la mention de "zombies" est en fait une référence à un épisode, qui existe uniquement dans le récit de la Crucifixion dans l'Évangile de Matthieu et qui nous dit que, lors de la mort de Jésus sur la croix, des morts sont revenus à la vie et sont retournés dans la ville de Jérusalem sous les yeux de nombreux témoins. Bien sûr, l'on pourrait objecter que le terme de zombie est anachronique et n'est pas vraiment adéquat, mais, on l'aura compris, Sébastien Doane a un malin plaisir à interpeller et provoquer le lecteur pour lui proposer une autre lecture des passages sélectionnés. En outre, à chaque fois, le bibliste nous fournit des clés de lecture afin de nous aider à relire et recontextualiser ces passages incongrus, parfois choquants, mais toujours interpellants.

Bonne lecture!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC