Yidisher Humor

YidisherHumorLe yiddish, cette langue si curieuse qui transforme et mélange de nombreux mots allemands en des tonalités hébraïques était essentiellement parlé par les juifs ashkénazes. Bien sûr, comme nous le savons, ces populations juives d'Europe centrale et de l'est ont été durement touchées par la Shoah, de sorte que la transmission de la culture yiddish est un sérieux enjeu, véritablement dramatique.

Malgré, ou à cause de cette histoire si sombre, les Ashkénazes se sont racontés entre eux un nombre impressionnant de vitsn - la déformation du mot allemand Witz est clairement perceptible ici - c'est à dire des blagues juives, qui comportent une très grande part d'autodérision et d'ironie. Un couple juif parisien de langue maternelle yiddish - Jacqueline et David Kurc - a donc décidé de rassembler un grand nombre de ces vitsn pour les partager avec le grand public, et a donc publié le présent livre : L'humour yiddish aux éditions Eyrolles.

La grande particularité de ce livre consiste en l'agencement systématique des textes en regard : texte en français, texte en yiddish translittéré en lettres latines, texte en yiddish avec caractères hébraïques. Cela permet notamment à ceux qui ne maîtrisent pas l'hébreu - autrement dit, les goy comme vous et moi - de pouvoir découvrir malgré tout cette langue en même temps si proche et si étrange.

Ce livre de blagues juives est agencé en 21 chapitres thématiques (famille, rabbins, métiers, Israël...) qui se lisent très savoureusement. Il s'agit d'une belle occasion de se familiariser avec le vocabulaire propre au monde des juifs ashkénazes - la présence d'un glossaire à la fin du livre est d'ailleurs très utile.

Pour terminer, voici un exemple de vitsn très parlant :

Madame Irma, voyante, annonce à un client :

- Quel bel avenir, je ne vois que peu, très peu de maladies, dans votre vie!

- Aïe! Catastrophe! Moi qui viens de visser ma plaque de médecin!

Ce livre n'attend plus que vos rires et est dès à présent à votre disposition au CIDOC.

Gut leyenen! Bonne lecture!

Robin Masur, Chef de service du CIDOC